1- Caractéristiques techniques

 

Pesticidegear pesticidepics a ml0002 1

 

- Cette intensification repose sur l'usage de produits phytosanitaires c'est-à-dire des engrais chimiques tels que des pesticides, fongicides, herbicides... afin d'accroître les rendements. En effet, en Europe et aux États-Unis, la « révolution verte » d'après-guerre a vu les engrais remplacer les anciennes méthodes de travail de la terre. Par exemple, les herbicides remplacèrent la rotations des cultures car étant une solution plus efficace et plus rapide pour limiter les mauvaises herbes.

 

 

 

 

- On utilise les résultats de la recherche agronomique : sélection génétique, clonage, bouturage, OGM, choix du meilleure fourrage...

 Pomme de terre in vitro

 

 - La mécanisation est de plus en plus poussée. Autrement dit, on utilise de plus en plus de machines pour la culture: moissonneuses, avions,... Effectivement, entre 1950 et 1970 en France, le nombre de tracteurs a été multiplié par 8,75. On parle de motorisation.

 Agriculture productiviste

 

- L'agriculture connaît une spécialisation de sa production agricole appelée la monoculture.

Cropped corn1

 

 

Irrigation 2

 

 

    - L'agriculture productiviste se caractérise également par l'irrigation qui consiste à apporter artificiellement de l'eau à des végétaux cultivés pour en augmenter la production.

 

 

 

 

 

 

 

 

        → Ainsi, un agriculteur ''intensif'' peut cultiver plus de 100 hectares de céréales et obtenir des rendements proches de 10 tonnes par hectare.

 

 

2- Caractéristiques économiques

De l'autosuffisance au marché mondial :

        Dès les années 70, le modèle productiviste dépasse ses objectifs d'autosuffisance alimentaire et se tourne désormais vers le marché : c'est une agriculture commerciale. En effet, des ventes aux enchères sont organisées afin de vendre les bovins. De plus, la publicité à la télévision nous incite à consommer leurs produits.

        Or, les débouchés intérieurs sont saturés. Les pays du Nord se tournent alors vers le marché mondial afin d'écouler leurs stocks de surproduction Actuellement, 70% des échanges agricoles mondiaux sont réalisés par les pays du Nord qui sont fortement bénéficiaires comme les États-Unis (grands exportateurs de céréales), le Canada, la France, l'Espagne, ainsi que certains pays dits ''en développement'' comme le Brésil (premier exportateur mondial de bovins et de soja) et l'Argentine.

Export

 

Exportation

 

        Cette agriculture bénéficie donc d'un réseau de distribution constitué de moyens de transports, de magasins qui vendent ces produits... De grandes entreprises de négoce tel l'étasunien Cargill assurent le transport des produits agricoles d'un continent à l'autre; des ports, comme Santos au Brésil, sont aménagés pour stocker, charger, recevoir les céréales. Les réseaux commerciaux permettent donc d'approvisionner toutes les régions du monde plus facilement. Ainsi l'aide alimentaire peut arriver dans des zones touchées par la famine.

 

 

 

• Protectionnisme :

        L'agriculture bénéficie d'une protection aux frontières. Les droits de douane sont de 35% pour les produits agricoles contre environ 4% pour les produits industriels. De plus, ils augmentent généralement à mesure du niveau de transformation des produits. Par exemple, les États-Unis taxent l’importation de la tomate chilienne à 2,2% pour le fruit brut, mais à 8,7% pour la tomate séchée ou mise en boîte et à 11,6% pour la sauce tomate. Cela permet de limiter les pays du Sud dans l'exportation de produits primaires.

78364071

• Aides publiques :

         Diverses aides publiques ont été mises en place : la DJA (Dotation Jeunes Agriculteurs) qui est une aide à la trésorerie destinée à financer la reprise ou la création d'une exploitation agricole, les subventions, les crédits à l’exportation, la protection vis-à-vis des importations... Ces mesures nécessitent d'importants financements publics. Actuellement, l'Union européenne y consacre la moitié de son budget, soit environ 50 milliards de dollars, au titre de la Politique Agricole Commune (PAC). On parle alors d'une agriculture capitaliste.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site